Impressions photographiques

To content | To menu | To search

Friday 3 September 2010

Red Bull Illume: derrière l'esthétique, de la simplicité

22764 images, 4337 photographes, un gagnant: pas moi! Déception? Aucune!


    Ma photo retenue pour la finale du Red Bull Illume.


Cette compétition photo, l'une des plus importantes au monde, a réuni des photographes de 112 pays. Après un  fastidieux processus de sélection, 50 photos finalistes ont été choisies. A la clé, une exposition itinérante pour ces images, 10 vainqueurs pour chacune des catégories et un grand gagnant final (Chris Burkard, avec une sublime image de surf qui ne souffre aucune contestation). Pas besoin de voir les images pour apprécier le niveau; il suffisait de relever le nom des derniers sélectionnés (cf: ci-dessous). Que de crédits photos qui m'ont fait rêver lorsque je feuilletais des magazines!

Pour moi, c'était une immense satisfaction d'avoir accédé à la finale. De surcroît, le voyage à Dublin (lieu du vernissage de l'expo) m'a permis de rencontrer d'illustres collègues. Christophe Margot et Stéf Candé ont été mes principaux compagnons de route lors de cet express périple irlandais. Entre deux « Guiness », concédons-le, abominables (mais il faut bien s'adapter aux traditions culinaires du pays comme le relevait Christophe!), nous avons eu l'occasion de discuter un brin de technique, de rire beaucoup et d'apprécier la fabuleuse mise en scène des images par Red Bull. Imprimées à grandeur humaine et installées sur des panneaux lumineux, elles ont véritablement brillé dans la cour du « Trinity College ». Aucune image n'est de mauvaise, ni même de moyenne, qualité; juste la grande classe.

En échangeant avec quelques autres photographes, on se rend compte de l'importance d'être « au bon endroit au bon moment.» L'image ne nécessite par forcément une mise en scène incroyable ou un emplacement extrême. Si, pour tout avouer, ma photo a été prise sur une piste presque sous la pluie, j'ai appris avec surprise que certaines prises de vues avaient aussi été réalisées dans des conditions que ne laissait pas imaginer un seul instant le résultat final. « Ma photographie, je l'ai faite depuis le public lors d'une compétition.» « Ah, la mienne, j'étais tranquille sur une route en face de la falaise »... Mais, le meilleur pour la fin, l'énergique autoportrait de Maiko Mou: « je terminais une session de surf et voulais juste me faire une image de profil facebook!» Comme quoi, rien ne sert de chercher la complication!

PS: si vous appréciez ma photo, n'hésitez pas à voter pour celle-ci dans le cadre du prix du public.

Ci-dessous, quelques impressions de l'expo.
                                                                                       

pattern1.gifpattern1.gifpattern1.gifpattern1.gif

Saturday 5 June 2010

Miss et Mister Suisse Romande 2010: aucun style!

                                                                                       

pattern1.gif

     Mister (Linton Gomez) et Miss (Charlotte Médigue) Suisse Romande, au lendemain du sacre, Montreux, mai 2010 - Référence: Miss01


Au royaume de la beauté, pas de touche personnelle, pas la moindre griffe. Antagonisme? Non, je ne parle que d'un point de vue photographique. Je vous laisserai le soin de juger et apprécier personnellement les charmes des deux vainqueurs de l'élection, Charlotte Médigue et Linton Gomez, personnages au demeurant fort sympathiques.


Une scène cliché ou un plan serré, un sourire, clic et flash: un mécanisme rodé et répété lors des deux séances, réalisées pour "20 Minutes", avec Miss et Mister Suisse Romande. Qu'en ressort-il? Des images vues et revues qui susciteront le rêve ou, souvent, la critique (c'est tellement plus facile) auprès du grand public. L'originalité n'est ici pas le but dominant. On recherche quelque chose de simple qui touche au premier coup d'œil. Est-ce forcément regrettable? Je ne le pense pas. En photo, il est très important de pouvoir s'adapter et subvenir aux besoins spécifiques du mandant, sans s'abandonner constamment à des délires artistiques.

Même si je n'ai pas pu y apporter un regard décalé, réaliser ces clichés m'a beaucoup fait rire. Le bain moussant, le réveil, le petit-déjeuner, quel glamour!

Ci-dessous, retrouvez encore quelques photos, du premier shooting à la parution finale dans le journal.

     Linton Gomez et Charlotte Médigue, lors de la séance initiale, un sourire déjà presque pro, Lausanne, avril 2010 (collaboration avec Julianne Rédersdorff) - Référence: Miss02




     Charlotte Médigue, dans son bain, Montreux, mai 2010 - Référence: Miss03




     Linton Gomez au réveil, Montreux, mai 2010 - Référence: Miss04



     Extraits du 20 Minutes du 31 mai 2010

Friday 5 February 2010

Le coucher de soleil version ski

Un ciel s'embrase. Que c'est beau: des couleurs chatoyantes, une atmosphère aussi déchirée que calme. Pour peu que l'on se trouve à ce moment au bord de la mer en prenant la peine d'appuyer sur le déclencheur, on obtiendra la plus "incroyable" photo de nature qui soit.

Aux yeux de la majorité, une image de coucher de soleil représente la photo la mieux réussie, la plus éblouissante. Mais, finalement, le coucher de soleil aux Caraïbes n'est-il pas exactement le même qu'en Argentine ou en Toscane? Quoi de plus banal et répétitif que ce sempiternel tombé de jour?

    François Ruchti saute une barre aux Diablerets, février 2010 - Référence: Bar01 - Cliquez sur l'image pour la voir en plus grand.

Dans le domaine du ski freeride, la photo correspondant au déclin solaire pourrait être celle du saut de barre. L'image n'a aucun besoin d'être esthétique (un cadrage régulièrement identique), elle impressionne simplement par la performance du skieur. Il est pour le moins surprenant qu'elle vienne à être jugée belle en fonction de ce "simple" critère. J'ai posté l'illustration ci-dessus sur quelques forums de photos et de ski en tant que photo souvenir (j'ai de moins en moins l'occasion de skier en compagnie de mon ami skieur François Ruchti, d'où une immortalisation bien trop massive de nos sorties): quelle ne fut pas ma surprise face au succès qu'elle a rencontré! Que de commentaires positifs, alors que, pour d'autres images à mon avis bien plus créatives, les participants des divers forums demeurent muets.

Mes critères d'esthétique sont-ils à ce point singuliers? Devrais-je me (re)mettre à combiner coucher de soleil et ski pour obtenir des clichés de skieurs glissant sur une neige orangée? Ou serait-ce plutôt l'expression d'une frustration au constalt que l'action l'emporte sur le cadrage et la composition photographiques?!

Friday 25 December 2009

A flou dans le train

pattern1.gif

     Apparition. Train Intercity 1060, entre Berne et Bâle, décembre 2009 - Référence: Train01


Une nuit trop courte, 6h du matin et 200km/h. Vu les circonstances et face à l'obscurité ambiante, mon œil ne rêve que de rejoindre Morphée. A l'extérieur du train, les paysages défilent anonymement.

Vers 7h30, le voile nocturne se lève pour laisser transparaître un infime tapis de poudre sur le plateau Suisse. Autant par la vitesse que par ma fatigue, tout demeure voilé et flou; mais incroyablement calme et apaisant. Ni une ni deux, l'objectif est sorti et tente de fixer quelques dixièmes de seconde au hasard du parcours.

Ne me demandez pas ce qu'il y a sur telle ou telle photo: je ne saurai pas vous le dire. Routes, prés, barrières, arbres et neige viennent se mêler pour composer ce qui ressemble finalement plus à des peintures qu'à des photographies!


     Cliquez sur les images pour les afficher en plus grand format.


Tuesday 3 November 2009

Henri Dès au milieu d'une cacophonie ou le retour de superhéros

pattern1.gif

     Henri Dès, Les Docks, Lausanne, octobre 2009 - Référence: Henri01


Souvenirs. Nostalgie même. Je ne pensais vraiment pas retrouver cet état d'âme au moment d'entrer aux Docks vendredi dernier. Initialement, je venais uniquement couvrir le concert d'Explosion de Caca. Mais voilà, peu avant l'entrée en scène du groupe phare de la soirée, surgit de nulle part l'un de mes premiers héros: Henri Dès.

Une chanson. C'est le temps offert au public par le chanteur pour replonger dans une tendre époque. Vu l'hystérie déclenchée par ce bref passage, il est évident que les "grandes personnes" n'ont pas entièrement verrouillé la porte de leur enfance. Tant mieux! La voix, le regard, le sourire... rien n'a changé. A peine les spectateurs remarquent-ils quelques rides supplémentaires. M. Dès semble ravi de l'accueil. J'espère que ses yeux malicieux sur la photo précédente sauront vous offrir un retour vers le passé!

En guise de présent, voici quelques images d'Explosion de Caca (l'un des membres étant le fils d'Henri Dès, sa présence s'explique!). Il s'agit majoritairement de photos "gros plans", vu que mon objectif travaillait dans l'optique du journal 20Minutes.

     Cliquez sur les images pour les afficher en plus grand format.


pattern1.gifpattern1.gifpattern1.gifpattern1.gif pattern1.gifpattern1.gifpattern1.gifpattern1.gif

pattern1.gifpattern1.gif pattern1.gifpattern1.gif

Friday 23 October 2009

Jérémie Kisling, première pub pour le 20 Minutes

Passage du Bleu à un autre bleu... un changement d'employeur principal qui amènera plus de prises de vues!
La première commande réalisée pour 20 Minutes consistait à tirer le portrait de Jérémie Kisling (chanteur) afin de promouvoir un E-talk. Ci-dessous, le résultat et une image tirée du shooting.




Saturday 5 September 2009

Réchauffement climatique. Et alors?

Ci-dessous, un court-métrage (tourné avec François Ruchti et monté par les soins de ce dernier) avançant une interrogation sur le réchauffement climatique:

(Cliquez sur le lien ci-dessous si aucune image ne s'affiche.)

Réchauffement climatique. Et alors?

Monday 15 June 2009

Japanese journey

Retour en images sur un voyage au Japon; un diaporama du rush tokyoïte à la quiétude poudreuse.
(Cliquez sur le lien ci-dessous si aucune image ne s'affiche.)

Japanese journey

Monday 2 June 2008

A contre neige

Une compilation d'images sombres, sur une musique de Minty Style. De la neige et de la glace.


A contre neige via Zapiks