22764 images, 4337 photographes, un gagnant: pas moi! Déception? Aucune!


    Ma photo retenue pour la finale du Red Bull Illume.


Cette compétition photo, l'une des plus importantes au monde, a réuni des photographes de 112 pays. Après un  fastidieux processus de sélection, 50 photos finalistes ont été choisies. A la clé, une exposition itinérante pour ces images, 10 vainqueurs pour chacune des catégories et un grand gagnant final (Chris Burkard, avec une sublime image de surf qui ne souffre aucune contestation). Pas besoin de voir les images pour apprécier le niveau; il suffisait de relever le nom des derniers sélectionnés (cf: ci-dessous). Que de crédits photos qui m'ont fait rêver lorsque je feuilletais des magazines!

Pour moi, c'était une immense satisfaction d'avoir accédé à la finale. De surcroît, le voyage à Dublin (lieu du vernissage de l'expo) m'a permis de rencontrer d'illustres collègues. Christophe Margot et Stéf Candé ont été mes principaux compagnons de route lors de cet express périple irlandais. Entre deux « Guiness », concédons-le, abominables (mais il faut bien s'adapter aux traditions culinaires du pays comme le relevait Christophe!), nous avons eu l'occasion de discuter un brin de technique, de rire beaucoup et d'apprécier la fabuleuse mise en scène des images par Red Bull. Imprimées à grandeur humaine et installées sur des panneaux lumineux, elles ont véritablement brillé dans la cour du « Trinity College ». Aucune image n'est de mauvaise, ni même de moyenne, qualité; juste la grande classe.

En échangeant avec quelques autres photographes, on se rend compte de l'importance d'être « au bon endroit au bon moment.» L'image ne nécessite par forcément une mise en scène incroyable ou un emplacement extrême. Si, pour tout avouer, ma photo a été prise sur une piste presque sous la pluie, j'ai appris avec surprise que certaines prises de vues avaient aussi été réalisées dans des conditions que ne laissait pas imaginer un seul instant le résultat final. « Ma photographie, je l'ai faite depuis le public lors d'une compétition.» « Ah, la mienne, j'étais tranquille sur une route en face de la falaise »... Mais, le meilleur pour la fin, l'énergique autoportrait de Maiko Mou: « je terminais une session de surf et voulais juste me faire une image de profil facebook!» Comme quoi, rien ne sert de chercher la complication!

PS: si vous appréciez ma photo, n'hésitez pas à voter pour celle-ci dans le cadre du prix du public.

Ci-dessous, quelques impressions de l'expo.
                                                                                       

pattern1.gifpattern1.gifpattern1.gifpattern1.gif