Avec un studio de luxe, tout simplement!

     La cabine de Glacier 3000, fenêtre grande ouverte pour un shooting aérien.

Actuellement, je ne peux plus suivre les skieurs hors des pistes, avec mes ligaments latéraux du genou déchirés. Lors des chutes de neige fraîche la semaine dernière, rester immobilisé à la maison n'était pas une perspective séduisante!


Fort d'une excellente collaboration avec Glacier 3000, j'ai le privilège de pouvoir profiter du meilleur des studios: la cabine. La fenêtre m'est exceptionnellement ouverte, c'est presque l'hélicoptère, avec l'espace en plus! Le grand luxe, sinon que la "ligne" du skieur est définie par avance et qu'il faut une coordination très précise avec lui. Cela n'est pas réalisable avec n'importe quel profane. Maîtrisant la situation et ses contraintes (ensemble, nous avions déjà bénéficié de la benne des Diablerets pour réaliser la couverture du magazine "Les Alpes" en janvier 2010), Sven Mermod était l'homme de la situation.


Pour conclure, voici ma photo préférée de freeride à ce jour, avec un genou blessé: